• La free-party de Redon, emblème "des dérives du maintien de l'ordre", selon Amnesty

    Il y a 5 jours - Par RTL Info

    L'usage prolongé de gaz lacrymogènes et de grenades pour disperser de nuit des centaines de participants à la free-party illégale de Redon en juin, dont un a eu la main arrachée, est "emblématique des dérives du maintien de l'ordre en France", selon un rapport d'Amnesty International mardi.
    La force n'était "ni nécessaire ni proportionnée" et les conditions d'intervention contraires aux "principes de base des Nations unies", dénonce ce rapport intitulé "Redon: Freeparty de la répression", réalisé à partir d'entretiens, d'articles et de vidéos.
    De violents affrontements avaient éclaté dans...
    Lire la suite ...