• Cannes 2017: "Les Fantômes d'Ismaël", fascinant mais plombant

    Il y a 4 mois - Par Pour Elles

    Oui, c'est possible. Un film peut être à la fois formidable et pénible, comme le dernier Depleschin, présenté en ouverture de la sélection officielle, où l'on suit, en parallèle, deux histoires : celle d'un réalisateur déchiré entre deux femmes. Et celle du film qu'il prépare.
    Lire la suite ...