• Réseaux sociaux: les jeunes victimes d'un laisser-aller coupable

    Il y a 21 jours - Par L'Express

    La plongée dans cette génération fracassée des 10-16 ans, aux prises avec le déluge toxique des réseaux sociaux , révèle un vice structurel et un double renoncement. Le premier est la corruption du modèle économique des plateformes dont la performance dépend de l'audience, donc de l'engagement , donc de la propension d'un service à être addictif. De ce fait, la Big Tech n'a aucun intérêt à déployer des solutions radicales pour limiter la dépendance à ses produits ou pour faire respecter l'âge minimum d'accès. C'est d'autant plus inadmissible que les technologies existent pour éviter que...
    Lire la suite ...