• Pour Hermès et Vuitton, l'affaire est dans le sac

    Il y a 4 mois - Par Fashion United

    A peine cousus, déjà achetés: Hermès et Vuitton, fers de lance de la maroquinerie française, n'ont pas de problèmes d'invendus pour leurs sacs mais doivent sans cesse ajuster leur production au
    "désir" volatil des clients.
    Déjà forts de quinze manufactures chacun dans l'Hexagone, les deux mastodontes du luxe ont annoncé dernièrement de nouvelles ouvertures d'ateliers entièrement dévolus aux sacs et à la petite maroquinerie, face à une demande galopante pour leurs modèles.
    Chez Hermès, qui a inauguré vendredi dans le Doubs sa seizième maroquinerie, "on a une demande qui est supérieure au...
    Lire la suite ...