• "The Final Portrait", 2 semaines dans la vie d'Alberto Giacometti

    Il y a 5 mois - Par Vogue

    En seulement 1h30, Stanley Tucci réussit à cerner la personnalité plurielle du peintre, à la fois distrait, perfectionniste, passionné, drôle, le temps d'une chronique de son quotidien raconté à travers le regard de l'écrivain James Lord , qui pose pour lui pendant deux semaines.
    Ce furent sûrement les deux semaines les plus longues pour l'écrivain américain James Lord. En 1964, à Paris, le jeune homme accepte l'invitation de son ami Alberto Giacometti qui souhaite réaliser son portrait. Un travail qui devait durer quelques jours se prolonge sur plus de deux semaines... C'est cet épisode...
    Lire la suite ...